Panthère

Un appel à l'aide pour la si menacée panthère de l'Amour, écrit en avril 2010. Inspiré d'un de mes rêves récurrents.

 

 

Je suis une panthère. Une panthère de l’Amour. L’Amour, c’est le fleuve qui borde le territoire où vivent les derniers des miens. Une quarantaine de survivants, dont je fais partie. Les dernières panthères de l’Amour sauvages à vivre dans les forêts de Sibérie. Je suis née dans cette forêt, j’aime les arbres et la neige. Je suis un félin des neiges, conçu pour ce milieu froid. Mes pattes s’y enfoncent peu.

Je suis encore jeune, je n’ai pas encore eu de petits. Ce sera pour l’année prochaine, le prochain printemps en fait. En ce moment, je cherche un mâle. Les mâles sont plus nombreux dans la forêt que les femelles. C’est mauvais pour notre espèce. Moins de femelles, c’est moins de petits, et moins de chances que l’un d’entre eux survive. L’hiver est rude, les loups, les ours et les tigres sont une menace pour les jeunes panthères. Mais je flaire un danger plus grand encore.

Je le vois, maintenant. Je lui montre les dents, feule. Il m’a coincée. Derrière moi, le fleuve, sur les côtés et devant, eux. Les humains.

Vous pouvez agir, aider les autres panthères de l’Amour. Nous sommes en danger. Vous devez sauver les panthères de l’Amour. Pour qu’elles n’aient pas toutes cette triste fin. Pour moi, il est déjà trop tard.

Je vois l’homme et son fusil. Je vois son regard cupide. Il veut me tuer, pour l’argent.

Puis c’est le noir.

La douleur, le froid, le noir de la mort . . .

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×