Poème

Petit poème écrit en novembre 2012, assez mélancolique, qui reprend des thématiques que j'apprécie : le parallèle " la vie comme un livre " et le thème de la finitude de l'existence. A noter également petit travail également que je ne fais pas toujours sur le rythme.

 

Existence, vivant roman

Tel un théâtre permanent

Toujours on continue d’écrire

Et sans même s’en rendre compte

Nos rêves, déceptions, nos contes

Qui donnent ou pas envie de rire

Si existence est déception

Quand s’éteint ce feu de passion

Ces rêves, uniquement, oui, de simples rêves

Car jamais la vie ne nous laissera de trêve

Les fins heureuses ne sont bien que pour les romans

La vie en est un, dans certains passages

Et profitons-en, si nous sommes sages

Sachons que chacun finira dans le néant

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site