1 - Le départ de Flamme

Le Domaine de la Taïga était anormalement calme cet après-midi là. La vie s’épanouissait dans la douceur de cette fin d’été sur Vaalbara. Cinq mois auparavant, Flamme avait donné naissance à son premier petit. Flamme était une panthère, chef du clan de la Taïga. Elle avait choisit de passer ce jour-là seule avec sa fille, à la frontière entre le Domaine de la Taïga et celui des Montagnes. Flamme tenait son nom des motifs de son pelage. Elle n’était pas tachetée comme la plupart des autres panthères, mais marquée de larges motifs noirs évoquant des flammes. Griffe d’Argent ne ressemblait pas vraiment à sa mère. La petite panthère avait toutefois hérité du regard de Flamme, d’un or intense. Flamme n’avait pas de compagnon, et Griffe d’Argent pas de père. D’où venait la jeune féline ? C’était un des nombreux secrets de Flamme, de loin la plus puissante magicienne que le continent avait jamais connu jusqu’alors. Ce pouvoir lui valait d’avoir été choisie comme la Grande du Peuple Félin, gardienne de la statue d’or sacrée de la Sage et chef spirituel de son peuple, un des deux êtres les plus puissants de Vaalbara. Seul le Grand du Peuple Loup, gardien de la statue d’argent sacrée d’Akane, pouvait l’égaler. Aujourd’hui toutefois, Flamme n’est ni la Grande du Peuple Félin, ni le chef du clan de la Taïga. Elle est simplement Flamme, une panthère comme une autre, maman de la petite Griffe d’Argent.

Plongée dans ses pensées, Flamme n’a pas entendu sa fille s’approcher avec discrétion. Griffe d’Argent guette le bon moment pour bondir sur sa proie. C’est si tentant ! Elle n’a rien entendu ? Non . . . à l’attaque ! Flamme pousse un grognement étouffé, à la fois de surprise et de douleur. Griffe d’Argent, toute contente, vient de saisir la queue de sa mère et d’y enfoncer ses petits crocs pointus. Elle se fait rapidement réprimander par un feulement. Penaude, la petite prend son air le plus innocent. Incapable de lui en vouloir, une lueur amusée dans le regard, Flamme observe sa fille. Elle l’aime tant, son chaton miracle !

Mais soudain, Flamme perçoit un danger. Elle redresse la tête pour mieux écouter. Son expression alors est celle de l’effroi. Non, impossible ! Pas eux ! Elle attrape Griffe d’Argent, qui ne comprend pas, entre ses mâchoires et se lance dans une course effrénée. Une seule pensée occupe l’esprit de Flamme : mettre sa fille à l’abri ! Elle traverse la forêt à une vitesse folle, aussi rapidement que ses pattes peuvent la porter. Elle irait encore plus vite en utilisant sa forme magique, le phénix, mais sous cette apparence elle ne pourrait pas transporter Griffe d’Argent . . . alors Flamme court, éperdument. Elle doit affronter l’ennemi, elle le sent, mais une petite panthère de seulement quelques mois n’a pas sa place dans ce combat. Il faut la protéger. Flamme sait à qui la confier. D’un bond prodigieux elle franchit le ravin qui marque la frontière entre le Domaine de la Taïga et celui des Montagnes.

 

Neige Brillante perçoit dans l’air quelque chose d’inhabituel, mais ne parvient pas à déterminer quoi exactement. La panthère des neiges est mère elle aussi. Elle lèche affectueusement la petite boule de fourrure argent et noir blottie entre ses pattes. Elle a installé sa tanière à la limite de la frontière entre le Domaine des Montagnes et celui de la Taïga. Ici au Nord, le ciel est moins souvent chargé de nuages, et elle voit mieux la Lune. C’est de l’astre nocturne que Neige Brillante tire son pouvoir. Elle est une Féline des Lunes, comme le montrent les marques noires en forme de croissants de Lune qui contrastent avec ses yeux vert pâle. Sa petite les arbore elle aussi, mais sur les joues. Elle aussi sera plus tard une Féline des Lunes. Pour l’instant, elle marche à peine et ne se doute pas dans son esprit de bébé que Vaalbara est sur le point de connaître un tournant. Son nom est Eclat de Lune.

 

-          Neige Brillante !

La panthère des neiges dresse les oreilles en entendant appeler son nom. Serait-ce . . .

-          Flamme ! s’exclame-t-elle en apercevant son amie.

-          Neige Brillante, tu es là !

Flamme récupère Griffe d’Argent qu’elle avait posée au sol, puis rejoint Neige Brillante. La panique déjà présente dans le regard d’or de la panthère ne parvient pas à masquer sa joie de retrouver sa vieille amie. La dernière fois qu’elles se sont vues, c’était à la fin de l’hiver, il y a des mois de cela. Aucune n’était encore mère. Flamme portait alors en elle Griffe d’Argent, nulle à part elle ne savait comment. Elle n’avait jamais fréquenté aucun mâle. Neige Brillante partageait quant à elle son existence avec un compagnon. Celui-ci était décédé au printemps, dans un accident de chasse, avant la naissance d’Eclat de Lune.

Avec surprise et inquiétude, Neige Brillante voit des larmes perler au coin des yeux de Flamme.

-          Neige Brillante . . . prend soin d’elle, s’il te plaît . . .

-          Mais, Flamme . . .

-          Griffe d’Argent est ce que j’ai de plus précieux au monde. Je ne peux pas Les laisser la prendre ! Mais je dois Les affronter !

La panthère des neiges commence à comprendre. La terreur commence à se lire dans son regard.

-          Prend soin de Griffe d’Argent ! Prend soin de ma fille !

-          Je le ferais Flamme.

-          Protège-là d’Eux si je ne reviens pas. Ils ne doivent pas . . . Tu sais quelle importance ont nos filles . . .

Elle ne le savait que trop bien . . .

-          Griffe d’Argent sera pour Eclat de Lune comme une sœur. Je te promets de m’occuper d’elle comme de ma propre fille et de la protéger.

La gratitude de Flamme était telle qu’elle ne trouvait plus ses mots. Avec Neige Brillante, Griffe d’Argent serait en sécurité assez longtemps pour savoir se défendre par elle-même. Les paroles n’étaient pas nécessaires. Sans plus d’explications, Flamme s’enfonça de nouveau entre les arbres. Griffe d’Argent, sans comprendre, regarda sa mère s’en aller.

 

Neige Brillante tint promesse. Elle éleva Griffe d’Argent en compagnie d’Eclat de Lune. Elle finit par aimer les deux petites avec la même intensité. Elles étaient ses filles. Peut être n’étaient elles pas liées par le sang, mais, sœurs de lait et surtout de cœur, elles étaient peut être plus complices encore. Elles grandirent et apprirent ensemble. Leur affection l’une pour l’autre était particulièrement profonde. Elles partageaient leurs joies, leurs peines, quittèrent ensemble l’enfance pour pénétrer dans le monde des adultes. A la fin de leur troisième été, leurs pas les menèrent par hasard dans un lieu familier, proche de la frontière entre le Domaine des Montagnes et celui de la Taïga. Pour Eclat de Lune, cet endroit n’évoquait pas grand-chose, elle était à l’époque trop jeune pour se rappeler. Pour sa sœur de lait en revanche, le souvenir est encore vivace et douloureux. La jeune panthère s’assoit, se perd dans la contemplation de la forêt.  Griffe d’Argent regarde, les larmes aux yeux, le sous-bois sombre. C’est parmi ces ombres que trois ans plus tôt sa mère a disparu. Elle ne l’a jamais revue.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site