11 - Le déclin de la Lune

Ange Blanc se délecte déjà à l’idée de planter ses crocs dans le lapin qu’elle poursuit. Ce petit herbivore est sa proie favorite. Elle court, l’espace entre la louve et le lapin se réduit, plus que quelques foulées et elle pourra briser cette jolie petite nuque . . . lorsque soudain survient la chute. Face à la surprise, comme à chaque fois que se manifeste son don de clairvoyance, les pattes d’Ange Blanc se sont dérobées sous elle. Sous le choc de ce qu’elle a vu, elle reste figée. Le lapin s’enfuit, mais peu importe.

Rapidement, Ange Blanc reprend ses esprits et fonce à travers la forêt. Elle retourne chez elle. Elle doit les prévenir !

Mais lorsque la louve arrive, il est déjà trop tard.

 

Moshan et Eclair Brûlant se rendent à la tanière des tigres, du côté de la frontière qui appartient au Domaine de la Taïga. Patte Blanche s’y trouve avec sa fille Lumière Noire. Son fils cadet, le tigre blanc Flocon de Neige, est parti quelques jours plus tôt afin de prévenir son père que la famille avait déménagé. Etoile de Glace, le compagnon de Patte Blanche et père de ses petits, rejoindrait bientôt sa famille. La tanière de la grande tigresse à la patte blanche était la dernière que l’étrange couple avait à visiter. Ils y rencontreraient aussi Nuage d’Orage. La femelle lynx préférant se tenir le plus loin possible de Griffe d’Argent et des siens, elle avait choisi de terminer sa convalescence parmi les tigres. Elle était assise à l’entrée de la tanière lors de l’arrivée de Moshan et Eclair Brûlant et les fixait d’un air étrange.

 

Tout le monde fixait Moshan et Eclair Brûlant d’un air étrange en remarquant l’affection qui les unissait. Cela dépassait bel et bien l’amitié. Et les autres de s’étonner face à un couple si mal assorti ! Il est vrai qu’un phénix et un demi-dragon en couple était chose fort rare. C’était même un fait unique, considéré qu’Eclair Brûlant est probablement le seul hybride de guépard et de dragon qui ai jamais existé !

Ils s’étaient rencontrés il y a un peu plus de 30 ans. Moshan possédait la rare particularité parmi les phénix d’être extrêmement maladroite. Elle volait mal et avait donc tendance à éviter ce moyen de transport. En effet, les atterrissages viraient fréquemment à l’incendie. Quant à ses pouvoirs, mieux valait les laisser de côté, car le moindre manque de maîtrise aurait pu s’avérer destructeur pour son entourage. De fait, en n’usant pas de ses dons, Moshan était devenu quasiment indépendante de la magie, là où les autres phénix ne pouvaient vivre sans. Elle avait donc pu rester en Vaalbara lorsque ses congénères avaient dû s’exiler pour l’Ailleurs. Puis elle avait rencontré Eclair Brûlant. Elle avait été fascinée par l’hybride, moitié guépard et moitié dragon. Il était le fils du dernier des grands dragons à être resté sur le continent. Puis lui aussi avait disparu, laissant Eclair Brûlant seul témoignage vivant restant de la noble race des dragons en Vaalbara. Son côté félin lui permettait de rester, même si au fond il se sentait davantage dragon que guépard. En Moshan il avait vu en quelque sorte sa moitié. L’inverse était réciproque.

Les deux êtres de feu avaient apprit à se connaître et développé cette relation unique. Ils savaient que le principal espoir de tout couple en Vaalbara est de fonder une famille prospère. Tel n’était pas le leur. Ils étaient bien trop différents, plus encore que les parents d’Eclair Brûlant. Ce dernier aurait pu devenir père s’il avait vécu en compagnie d’une guéparde, mais à quoi bon ? Même en partie reptiles, les petits seraient bien plus félins, et leur mère complètement. Ils mouraient tôt, et cela briserait le cœur de l’hybride. Car Il avait devant lui encore des millénaires d’existence. Il en était de même pour Moshan, dernière phénix de Vaalbara. Ils préféraient unir leurs solitudes.

 

Nuage d’Orage s’avançait vers Moshan, comme hypnotisée. L’oiseau de feu était plus grand qu’elle, ses plumes semblaient brûler. Un phénix inspire d’ordinaire la crainte aux félins, qui se méfient d’instinct du feu. Pourtant la femelle lynx continuait de s’approcher. Ses yeux verts étaient indéchiffrables. A quoi pensait-elle donc ? Plus près, elle risquait de se brûler ! Seul Eclair Brûlant, être de feu lui aussi, pouvait toucher Moshan sans risques.

Puis Nuage d’Orage effleura les plumes du phénix immobile.

Une vague de chaleur toucha Eclair Brûlant, Patte Blanche et Lumière Noire.

A la place de Nuage d’Orage se tenait un autre phénix. Elle brûlait. Ses flammes n’étaient pas de la teinte orangée de la majorité des phénix. Elles étaient plus noires que la nuit.

Le phénix noir qui fut Nuage d’ Orage prit son envol.

Le temps que les autres réagissent et se lancent à sa poursuite, elle était déjà loin.

 

Pelage de Nuit chassait en compagnie d’Eclat de Lune et Lune Bleue. Le mâle panthère noir souhait mieux connaître la nouvelle compagne de son fils, ne plus seulement voir en elle la petite panthère des neiges qu’il avait regardé grandir. Il avait donc saisit l’occasion d’accompagner la jeune féline et sa mère le temps d’une chasse.

Eclat de Lune s’était enfoncée dans la forêt afin de rabattre le chevreuil convoité vers ses deux acolytes. Soudain, ils l’entendirent hurler.

Ni une ni deux, Lune Bleue se précipita à la rescousse de sa mère, rapidement suivie part Pelage de Nuit. Une étrange créature noire vint à leur rencontre et faucha Lune Bleue dans son élan avant de frapper Pelage de Nuit. La jeune panthère des neiges fut projetée à terre, assommée. Eclat de Lune gisait elle aussi inconsciente au sol. Elle avait combattu, comme en témoignaient les multiples éraflures le long de ses flancs. La créature, bizarrement petite et familière, entourée de sa sombre aura toucha la Féline des Lunes en psalmodiant une formule dans un étrange dialecte, et celle-ci disparut. Pelage de Nuit, encore un peu sonné, avait toutefois assez récupéré pour comprendre que l’être qui s’en prenait à eux allait aussi faire disparaître Lune Bleue. Avant que la créature n’atteigne la jeune féline, il s’interposa.

 

A l’arrivé des secours, la créature s’enfuit, probablement effrayée par deux tigresses et surtout un énorme dragon avec sa compagne phénix.

Eclair Brûlant s’approcha de Lune Bleue, puis Pelage de Nuit, inertes sous les arbres, et fit un rapide constat des dégâts. Il avait perdu ses mots.

Patte Blanche comprit elle aussi la situation.

La tigresse s’approcha de Lune Bleue. La jeune panthère des neiges respirait difficilement. Elle devait avoir des côtes brisées. Après avoir été doucement secouée, elle ouvrit les yeux.

-          Maman ? . . . murmura-t-elle d’une voix faible.

-          Non, Lune Bleue, lui répondit Patte Blanche, ta mère a disparu. C’est moi, Patte Blanche. Qui vous a attaqué ?

-          Comment va . . . Pelage de Nuit ? Il . . . il a voulu me . . . protéger . . .

-          Il est mort.

Une larme brilla au coin des yeux bleus de la panthère des neiges.

-          Qui a fait ça, Lune Bleue ?

-          Ses yeux . . . entièrement noirs . . .

-          Qui ?

-          Nuage d’Orage . . .

 

Dans le ciel la Lune poursuivait son cycle. Elle allait sur le déclin et bientôt arriverait la Lune Noire.

On annonça à tous ce qui s’était passé.

On annonça à Griffe d’Argent la disparition de celle qu’elle aimait comme une sœur. On n’osa pas d’abord lui dire, mais il le fallait. On lui annonça la mort de son compagnon. Pelage de Nuit n’était plus. Le choc l’atteignit en plein cœur où il laissa une profonde blessure.

Elle n’avait pas eu le temps de lui apprendre qu’ils allaient être parents une nouvelle fois . . .

Griffe d’Argent mit bas trop tôt. Son petit était mort-né.

C’était un mâle au pelage de nuit.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site