14 - Le combat d'un sang-mêlé

Eclat de Lune gisait sur le sol, toujours consciente, mais ses mouvements lents trahissaient sa faiblesse. Elle avait maigrit, et son pelage était devenu terne.

Griffe d’Argent esquiva l’attaque du Gardien Noir. Il fallait absolument qu’elle et Lune Bleue rejoignent la Féline des Lunes mal en point. Maintenant que le Gardien avait repéré Eclair Brûlant, il les laisserait peut être tranquilles un moment. Elle avait encore du mal à croire que le grand dragon émeraude était le père de son ami et mentor.

 

Les deux dragons se faisaient face.

Le Gardien Noir se tenait prêt à attaquer. Il jaugeait son adversaire, mais dans son effrayant regard qui étincelait d’obscurité se lisait l’assurance. Il ne lui faisait aucun doute qu’il pourrait vaincre son ennemi. Il avait reçu pour ordre du Maître du Chaos de tuer quiconque s’approcherait de cette île. Il en était capable. Sa taille immense indiquait un grand âge. Il était vieux, mais pas faible pour autant. Il faisait presque cinquante mètres de long. Il devait être âgé de plusieurs millénaires, et détenir l’expérience qui accompagne le vécu. Ses écailles émeraude luisaient de santé. C’était un être massif, aux muscles puissants. Il avait tout de même une faiblesse.

Cette faiblesse, son adversaire la connaissait. Il comptait trop sur son don.

Eclair Brûlant, sous sa forme de dragon, était doté d’écailles vert pâle et d’une crinière légèrement plus foncés. Ses yeux du même ambre que ceux des guépards trahissaient son statut d’hybride. Lui aussi était tout en crocs et en serres, mais, nettement plus petit, il atteignait à peine dix-sept mètres de long. Il était également beaucoup plus gracile que le Gardien Noir. Toutefois, ce qu’Eclair Brûlant perdait en puissance, il le regagnait en agilité et en vitesse grâce à son corps mince et sa taille moindre.

L’hybride possédait le don de télépathie. Contrairement à ce qu’il avait deviné chez Nuit Sans Lune, le sien se limitait à la lecture des pensées et à leur transmission. Il savait avoir hérité ce pouvoir de son père. Ils possédaient le même. Le Gardien Noir, contre Eclair Brûlant, perdait donc son principal atout.

 

Le face à face dura des heures.

Soudain, le Gardien Noir attaqua.

Il fut fortement étonné de manquer l’effet de surprise. En effet, il fi semblant d’attaquer d’un côté, avant de se retourner au dernier moment, mais le petit dragon vert pâle semblait le savoir et esquiva sans mal ! Lançant assaut sur assaut, il tenta d’au moins blesser son adversaire, mais celui-ci évita à chaque fois les crocs meurtriers.

Le Gardien Noir activa son don. Peu résistaient aux premières attaques. Son ennemi y était parvenu. Personne n’avait jamais survécu au grand dragon émeraude une fois qu’il utilisait ses pouvoirs. En lisant dans les pensées, il coupait court à toute tentative de contre-attaque. Il savait à l’avance quand et dans quelle direction l’assaut serait lancé contre lui. Cette fois, cela ne servait à rien. Il comprit vite que son adversaire aux écailles vert pâle possédait le même don que lui. C’était la première fois qu’il combattait un autre télépathe. Il se croyait à la hauteur du défi.

 

Eclair Brûlant lu dans les pensées du Gardien Noir sa tranquille assurance. Il devina aussi que, sûr de sa puissance, celui-ci avait négligé bien des choses. Eclair Brûlant, parmi les félins, qui devaient apprendre à exploiter au mieux leurs capacités, avait été à bonne école. Les félins comptaient moins sur leurs atouts innés que les dragons. Ils s’exerçaient afin de devenir plus forts. Eclair Brûlant connaissait un tour ignoré du Gardien Noir, et pourtant à sa portée s’il s’en était donné la peine. L’hybride érigea un mur mental autour de ses pensées, qui devinrent inaccessibles au Gardien Noir. Désorienté par cette nouvelle farce, le grand dragon émeraude réagit trop tard. Les membranes de ses ailes déchirées par les serres d’Eclair Brûlant, il tomba telle une gigantesque pierre verte. Il heurta avec fracas le sol rocheux. La chute ne le laissa pas indemne. Blessé, humilié, il n’eut de plus pas le temps de se relever que déjà Eclair Brûlant était sur lui. Les mâchoires du petit dragon vert pâle enserraient le cou de son aîné. S’il les resserrait, ses longues dents pointues transperceraient sans peine la peau écailleuse et tueraient le Gardien Noir. Ce serait la fin du plus fidèle serviteur du Maître du Chaos.

 

Qui es-tu, jeune dragon, pour m’avoir si aisément terrassé ?

Toi, qui es-tu ?

Ne referme pas tes mâchoires, tu le regretterais . . .

Tu ne pourras plus me faire de mal, ni à mes amis, une fois mort.

Tu tiens à ce point à ces félins ? Ils sont si petits, si vulnérables, et leur vie est si courte comparée à celle d’un dragon ! Ce ne sont pas de nobles créatures de l’ancien Vaalbara. Leurs pouvoirs ne sont qu’un fragment de la puissance qu’était autrefois celle de notre race.

De ta race, Gardien Noir.

Tu es dragon autant que moi.

Je suis dragon, mais je suis plus que cela.

Tes yeux . . . tes yeux ! Ils sont ambre, pourquoi ? Tu es un dragon vert, ils devraient être verts !

Je suis plus qu’un simple dragon.

Des yeux du même ambre que ceux des guépards . . . Des yeux du même ambre que ceux de Lune d’Or !

J’ai le même regard qu’elle, oui. Je tiens bien davantage d’elle que de mon père. Elle m’a donné la vie, puis a sacrifié la sienne pour mon bien et celui de Vaalbara. Elle m’a élevé et protégé. Elle m’a aimé. C’était une bonne mère et moi aussi je l’aimais. Je ne suis pas certain de pouvoir en dire autant de mon père !

Le regard de Lune d’Or . . .

Je suis celui qui mettra fin à ta servitude, Gardien Noir ! D’une façon ou d’une autre.

Le regard de ta mère !

Tu me reconnais, maintenant ?

J’ai reconnu celui auquel j’ai donné la vie. Moitié guépard. Moitié dragon. Je me demande encore parfois pourquoi.

Que te demandes-tu ?

Pourquoi j’ai eu l’idée folle de t’avoir avec elle. Lune d’Or était forte. Pas toi. Ton apparence reptilienne n’est même pas celle d’un dragon digne de ce nom ! Tu es bien trop petit et gracile. A ton âge, un dragon ordinaire aurait déjà dépassé les vingt mètres, mais pas toi. Craches-tu seulement le feu ?

Aussi bien qu’un dragon pure souche !

Tu n’es pas un vrai dragon ! Ton côté félin te rends faible ! Je n’aurais jamais dû engendrer un sang-mêlé !

Et pourtant je t’ai vaincu.

Tu regretteras tes actes ! Tu es l’ennemi du Maître ! Il me vengera !

Tu n’es rien pour le Maître du Chaos. Regarde ce qu’il a fait de toi. Le plus puissant des dragons de l’ancien Vaalbara n’est plus qu’un esclave.

Dans une autre situation, je t’aurais tué pour avoir dit de telles choses du Maître !

Aujourd’hui ce n’est pas toi qui a l’avantage.

Qui es-tu devenu, Eclair Brûlant ?

Je te l’ai dis. Celui qui mettra fin à ta servitude.

 

Eclair Brûlant referma ses implacables mâchoires sur le cou du Gardien Noir.

Celui qui fut son père mourut sans un cri.

 

Griffe d’Argent avait reprit son apparence normale de panthère. Tandis que se déroulait la confrontation entre Eclair Brûlant et son père, le Gardien Noir, Lune Bleue et elle rejoignirent Eclat de Lune. Le bruit l’avait fait sortir de la torpeur provoquée par sa faiblesse.

-          Maman !

Lune Bleue frotta affectueusement son museau contre celui de sa mère. Les deux panthères des neiges se mirent à ronronner, heureuses de se retrouver.

-          Lune Bleue ! Griffe d’Argent ! dit Eclat de Lune d’une voix faible. Vous êtes venues me chercher . . .

-          Ne parle pas trop Eclat de Lune.

-          Griffe d’Argent a raison, Maman. Garde tes forces.

Bientôt Le calme se fit. Il ne fallut pas longtemps pour qu’Eclair Brûlant, de nouveau sous sa forme de guépard royal, ne rejoigne les trois félines.

-          Eclair Brûlant, tu es venu aussi !

-          Laisse-moi t’examiner.

L’hybride ne connaissait peut être pas si bien l’art de soigner que Flèche d’Or, dont le don était celui de guérisseur, mais avait apprit suffisamment pour évaluer l’état de quelqu’un et administrer des remèdes de base. A sa grande surprise, Eclat de Lune ne présentait aucune blessure. Elle était seulement très affaiblie, probablement à cause d’un manque de nourriture. On commençait à lui voir les côtes. Du repos et sa juste part des proies la remettraient sur pattes en quelques semaines.

 

Les semaines avaient passées. Nous étions au début de l’été.

Lune Bleue et Ambre Vif n’avaient pas été parents cette année. A défaut, le jeune mâle panthère appréciait de s’occuper de sa nièce. Il gardait Ombre lorsque sa mère Nuit Sans Lune partait chasser. La petite panthère noire développa rapidement une relation de profonde affection avec son oncle. Lune Bleue n’y prenait pas part. L’inimitié entre Nuit Sans Lune et elle s’était atténué, sans pour autant disparaître. Un nouvel élément s’ajoutait désormais, qui n’arrangeait rien entre les deux félines : bien qu’une année plus âgée que Nuit Sans Lune, Lune Bleue restait sans petits. Elle voyait en Ombre le témoignage chez elle d’une faiblesse. Que valait-il d’être une puissante Féline des Lunes, si on ne pouvait devenir mère ? Cela la rongeait de l’intérieur. Ambre Vif le savait et s’inquiétait pour sa compagne.

Eclat de Lune avait guérit. Son compagnon, Flèche d’Or, l’avait remise sur pattes encore plus vite qu’Eclair Brûlant ne l’avait prévu. L’hybride en était heureux. Près de sa famille et de ses amis la panthère des neiges avait vite reprit des forces.

La famille . . . une chose que lui, Eclair Brûlant, avait perdu. Sa mère était morte sous ses yeux sans qu’il puisse agir pour la sauver. Son père avait corrompu à un tel point qu’il en était devenu irrécupérable. Eclair Brûlant avait dû le tuer. Il avait toujours Moshan, sa douce compagne. La femelle phénix et le demi-dragon, toutefois, ne pourraient jamais avoir une véritable famille.

Alors voir d’autres familles sur cette voie attristait profondément Eclair Brûlant.

Il sentait qu’Eclat de Lune souffrait. Elle refusait de parler du temps où elle avait été prisonnière. A ce moment, quelque chose en elle s’était brisé.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site