26 - Serre d'Opale

Plume Blanche se retourna vivement. Cette fois-ci, elle allait l’attraper, celui qui la suivait depuis si longtemps ! Elle bondit dans le buisson d’où venait le bruissement, mais rata sa cible. Tout ce qu’elle pu voir en se relevant fut un éclat couleur de feuilles d’automne disparaissant comme dans un souffle parmi les ombres.

-          Attends !

Des images lui revenaient. Mais, elle le connaissait !

Le félin, légèrement plus petit qu’elle, fit demi-tour.

-          Ma douce Plume Blanche . . .

Ce mâle roux doré . . .

-          Oublie que tu m’a vu, Plume Blanche. Je n’ai jamais existé.

-          Non, reste avec moi . . .

-          Je reviendrais, ne t’inquiète pas.

-          J’ai quelque chose à . . . te dire . . .

-          Allez, retourne avec ton frère. Tu n’as croisé personne, rappelle-toi.

Elle fixa encore un instant ce regard vert, si plein d’amour. Elle dut fermer les yeux. Elle perçut des bruits de pas qui s’éloignaient.

Mais bon sang, que faisait-elle ici ?

Confuse, la femelle lynx rejoignit ses compagnons de route.

 

L’équipée atteignit le Nord moins d’une lune après son départ du territoire de Patte Agile. La voie des airs était tellement plus rapide que de juste avancer à pattes ! La steppe montagneuse qui s’étendait désormais devant eux était pour les nouveaux venus de Vaalbara un environnement inconnu. On ne trouvait pas ce genre de milieu sur le grand continent. Ils se montraient donc assez hésitants. Patte Agile avançait lui d’un pas nettement plus sûr. Il connaissait cet endroit pour y avoir passé du temps. Il les conduisit donc jusqu’à son mentor, le maître de magie d’Ouria.

Eclair Brûlant perçut bientôt une présence. Il sentait un esprit fort. Ce n’était pas un télépathe, mais il ne faisait aucun doute que cet individu possédait un don mental puissant. Sous le soleil déclinant, une ombre commença à s’étaler. Elle fit grande impression au demi-dragon. A n’en pas douter, cette silhouette appartenait à un imposant félin . . . Les bruits de pas se rapprochaient, et l’inconnu s’immobilisa. Eclair Brûlant, déjà intimidé par cet être certainement bien plus fort que lui, leva les yeux pour voir . . . une véritable petite boule de poils ! Elle n’était pas plus grosse que ses deux compagnons margays. Et par les déesses, qu’elle paraissait comique ! Elle avait une démarche unique, des mouvements légèrement saccadés. On distinguait à peine ses pattes trapues et sa queue épaisse dans cet amoncellement de fourrure gris bleuté. Mais quelle épaisseur pouvait bien faire ce pelage ? Eclair Brûlant n’avait encore jamais vu de tel félin ! Il aurait presque eu envie de rire, si du regard vert pâle, souligné de lignes sombres, qui se fixait sur lui ne se dégageait pas une telle sagesse, et du bizarre chat sauvage lui-même une telle aura de puissance, étonnante au vu de son aspect et de sa taille. A l’odeur, il devina qu’il avait à faire à une femelle. Puis les yeux vert pâle se détournèrent de lui pour se tourner vers Patte Agile.

-          Bienvenu à toi, Patte Agile. Ainsi donc tu es revenu de par-delà l’océan, et pas seul à ce que je vois . . .

-          Oui, Serre d’Opale. Je ramène de Vaalbara des félins qui, je l’espère, pourrons nous aider.

Son attention se reporta sur les nouveaux venus.

-          Plume Blanche, Œil de Perle, je vous connais déjà. Qui êtes-vous, autres félins venus de par-delà l’océan ?

Griffe d’Argent prit la parole la première.

-          Je m’appelle Griffe d’Argent. Je suis née panthère, mais la magie m’a faite devenir margay.  Je suis celle qui a trouvé Patte Agile échoué sur une plage de notre continent.

-          Je sens en toi comme un feu dont j’ignore l’origine . . . Et toi, gracile grand félin, qui es-tu ?

-          Je suis Eclair Brûlant, fils d’une grande Féline des Lunes, la guéparde Lune d’Or, et du dragon connu comme le Gardien Noir. Je suis le maître de magie de Vaalbara et mentor de Griffe d’Argent. Ainsi que le dernier sang-mêlé de Vaalbara . . .

-          Un sang-mêlé ! Demi-dragon qui plus est. De la noble lignée des êtres de feu.

Quelque chose comme de l’admiration se lisait dans le regard de l’étrange chatte sauvage.

-          On me nomme Serre d’Opale et je suis moi-même une sang-mêlé. Mon père était un manul, ma mère un griffon. Il y a bien longtemps que je n’avais pas rencontré quelqu’un comme moi. Nous ne sommes donc plus que trois en ce monde . . . toi, moi et l’autre sang-mêlé d’Ouria. Mais elle se terre dans ses montagnes de l’Ouest depuis des siècles.

-          Une autre sang-mêlé ?!

-          Moitié caracal, moitié dragonne. Sans doute l’être le plus sage et le plus âgé des deux continents. Elle aurait plus de mille trois cent ans.

Une demi-dragonne ! Il n’était donc pas seul ! Cette nouvelle réchauffa le cœur d’Eclair Brûlant.

 

Une lune avait passée, durant laquelle les deux maîtres de magie s’étaient beaucoup entretenus. Finalement, ils convoquèrent Griffe d’Argent. Elle ignorait pourquoi, mais les deux sang-mêlé avaient pris leurs apparences de créatures de l’ancien temps. Eclair Brûlant était cet impressionnant dragon vert pâle aux yeux d’ambre. Il semblait avoir encore grandi. A ses côtés se tenait un être qu’elle savait être Serre d’Opale. La créature, mi rapace, mi félin, était un griffon d’un gris bleuté à l’éclat opalin. Ce fut Serre d’Opale qui prit la parole.

-          Griffe d’Argent, Eclair Brûlant et moi avons beaucoup parlé. Nous ne voyons qu’une seule solution. Pour trouver une réponse, il faut connaître le problème. Nous n’avons encore vu que sa manifestation. Mais quelle est son origine. Seul le passé peut nous l’enseigner, ceux qui ont vu la maladie naître.

-          Malheureusement, continua Eclair Brûlant, ils sont aujourd’hui tous morts.

-          Mais comment faire alors ? demanda Griffe d’Argent.

-          Tu dois gagner l’Ailleurs.

-          C’est impossible !

-          Si, cela a déjà été fait. J’ai connu celle qui y est allé, que nous pensions par ce geste condamnée, mais qui en est revenue porteuse d’une nouvelle vie. C’était Flamme, ta mère.

-          Je ne suis pas elle ! Je ne peux pas gagner l’Ailleurs !

-          Tu es la seule à le pouvoir.

-          Car pour cela, expliqua Serre d’Opale, il faut que coule dans nos veines le sang d’une créature de l’ancien temps. Mais pour pouvoir revenir, il faut être davantage félin. Tu es la seule à le pouvoir.

-          Car dans tes veines, reprit Eclair Brûlant, coule le sang de l’oiseau de feu. Le sang du phénix. Si Moshan est restée en Vaalbara, c’est pour veiller sur ses descendants bien plus qu’autre chose.

Griffe d’Argent commençait à comprendre . . .

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×