28 - Destins croisés

Cela faisait déjà bien des lunes que le petit groupe avait reprit la route. Les saisons continuaient de passer, l’une après l’autre. Serre d’Opale leur avait conseillé de chercher une de ses vieilles amies. Très vieille amie à vrai dire . . . mais Serre d’Opale n’avait pas plus parlé.

-          A quoi bon en révéler trop ? leur avait dit la malicieuse femelle à moitié manul ; le plaisir réside dans la découverte ! Continuez votre route, vous saurez que c’est elle lorsque vous la rencontrerez ?

-          Quand ? avait demandé Griffe d’Argent, où ?

-          Je n’en dirais pas davantage . . . ou peut être juste une chose.

Serre d’Opale marqua une pause. De boule de poils, elle devint cet être impressionnant qu’est le griffon. Aucun doute, elle devait bien son nom à ses longues griffes acérées, qui semblaient faite d’étincelantes opales. Même ses plumes et sa fourrure brillaient au soleil d’un éclat proche de celui des pierres précieuses. Sa couleur gris perle contrastait magnifiquement avec les tons orange et bruns de la végétation en cette fin d’automne, avant qu’elle ne rentre chez elle, car elle les avait conduits un moment avant de leur donner ce dernier indice.

-          Elle est comme Eclair Brûlant, comme toi, comme moi. Elle est de sang-mêlé. Elle appartient à la plus noble des lignées.

Sur ces mots, l’hybride prit son envol.

Eclair Brûlant resta un instant figé. Elle appartient à la plus noble des lignées. La plus noble, c’était celle à laquelle il appartenait lui aussi. Et c’est là que les paroles de Serre d’Opale firent écho à d’autres, celle de la femelle serval prophétesse, Etincelle Dorée. Celle qui a vu t’attend ! Se pourrait-il qu’il s’agisse de la même personne ? Existerait-il donc en ce monde une demi-dragonne qui lui serait destinée ?

 

Depuis le départ de Serre d’Opale, Eclair Brûlant semble songeur. Il pensait être le dernier hybride en ce monde, peut être le fait de rencontrer une autre sang-mêlé de première génération était-il la raison de ce changement de comportement. On trouvait encore dans certaines lignées le sang des anciens êtres de Vaalbara et Ouria, mais les hybrides de première génération n’existaient quasiment plus depuis longtemps. Eclair Brûlant était le dernier à avoir vu le jour et le resterait sans doute. Il ne restait donc plus sur cette terre que deux sang-mêlé seulement à moitié félins : Eclair Brûlant, mi guépard mi dragon, et Serre d’Opale, mi manul mi griffon. A moins que la sang-mêlé qu’ils cherchaient ne soit aussi de cette génération, c’était tout.

Mais d’autres lignées conservaient encore de ce sang un peu plus magique que celui des autres, issu des anciens êtres de Vaalbara. Griffe d’Argent en faisait partie, elle dont la grand-mère Aile de Feu était à demi phénix.  Seuls Eclair Brûlant, Serre d’Opale et elle-même étaient au courant. Enfin . . . c’est ce qu’elle pensait ! Car Patte Agile avait tout entendu. Et ce qu’il avait comprit l’avait profondément troublé. Lui aussi se remémorait les paroles d’une certaine Etincelle Dorée. La Fille de l’Ailleurs ! Celle qui a dans ses veines le sang de l’oiseau de feu ! Il entend encore le ricanement de la femelle serval. Oh, bien sûr, tu ignore qui pourrait bien se cacher là-dessous. Et elle avait ajouté quelque chose d’encore plus troublant, une prophétie. De leur union naîtra celui qui trouvera. Le fils du Naufragé et de la Fille de l’Ailleurs. Patte Agile était le Naufragé, il le savait. La Fille de l’Ailleurs, il l’avait comprit désormais, c’était Griffe d’Argent. Leur fils ? Ils auraient donc un fils ? Patte Agile imaginait déjà un adorable bébé margay, peut être avec les yeux dorés de sa mère qu’il trouvait si fascinants, que Griffe d’Argent gardait de l’époque où elle avait été panthère. Ils étaient devenus proches tous les deux, très proches, mais pas compagnons. Il ignorait si elle le considérait comme davantage qu’un ami, et se le demandait. Lui, la regardait depuis déjà un moment d’un autre œil.

 

Du côté des lynx, Œil de Perle observait depuis quelques temps des changements intriguant chez sa sœur jumelle Plume Blanche. Quelque chose clochait, et elle pouvait bien lui dire que non, il n’en croyait pas un mot. Il était borgne, pas aveugle ! Plume Blanche n’était plus la même. Elle restait très timide, mais semblait comme un peu plus ouverte. On aurait dit que quelque chose la rendait . . . heureuse ? Et pourtant elle refusait de parler. A vrai dire, elle semblait même ne se rappeler de rien. Toutefois, une chose était certaine, Plume Blanche n’était plus la même femelle lynx qu’avant, et cela ne concernait pas uniquement son tempérament. On aurait dit qu’elle avait prit du poids, c’était ce qui posait le plus problème à son frère. Œil de Perle ne comprenait pas. D’où venait cette soudaine boulimie ? Plume Blanche mangeait davantage, se dépensait moins, et du coup elle grossissait. Son ventre commençait même à être visible sous sa fourrure gris clair pourtant bien épaisse ! D’autre part, les disparitions régulières de sa sœur adorée inquiétaient beaucoup Œil de Perle. Le lynx gris fauve se sentait le devoir de la protéger contre toute menace potentielle, mais encore fallait-il qu’il le puisse. Or, Plume Blanche, comme si elle se savait suivie, usait de son don d’invisibilité afin de se fondre dans la forêt pour aller on ne sait où. Mais aujourd’hui, son frère prit encore plus de précautions que d’ordinaire, et il parvint à la prendre en filature sans se faire repérer. Quelle n’est pas sa surprise de bientôt percevoir une odeur indubitablement féline, et surtout mâle ! Ainsi donc c’était ça ? Un mâle s’intéressait à sa petite sœur chérie ? Il allait voir sur quel bois Œil de Perle faisait ses griffes ! On ne touche pas à Plume Blanche, il est là pour la protéger . . .

Œil de Perle bondit, toutes griffes dehors, grognant et montrant les crocs ! Il plaque au sol l’auteur du délit. Il n’a pas le temps de le menacer plus que Plume Blanche, transformée en véritable furie, attaque son frère. Elle parvient à lui faire lâcher l’autre félin, qui se relève.

-          Œil de Perle ! Mais qu’est ce que tu fiche ici !

-          Mais, petite sœur, je te protège de ce mâle !

-          Me protéger ? s’écrie-t-elle, toujours aussi énervée, me protéger de lui ? Il tient bien trop à moi pour représenter une quelconque menace !

-          Personne en tiens à toi autant que ton grand frère !

-          Frère jumeau, Œil de Perle, n’oublie pas que nous sommes de la même portée ! Et je crois que sur ce coup là, tu as sans doute tort.

La femelle lynx affiche tout à coup un air beaucoup plus doux lorsqu’elle se retourne vers l’autre félin, encore sous le coup de l’attaque. Il s’est caché sous des fourrés, et son regard vert luisant dans l’ombre indique bien qu’il est effrayé.

-          N’aie crainte, mon amour. Tu peux me rejoindre.

Rassuré sans doute pas les encouragements de sa belle, le mâle sort de l’ombre. Œil de Perle peut enfin contempler ce voleur de petite sœur qu’il a peine eu le temps d’apercevoir durant l’attaque, en raison de l’intervention de Plume Blanche. A sa grande surprise, il constate qu’il ne s’agit pas d’un lynx, mais d’un félin d’une autre espèce. Il n’avait encore jamais d’individu de sa race mais en a déjà entendu parler : il s’agit d’un chat doré, animal nettement plus fin qu’œil de Perle et quasiment deux fois plus petit que ce dernier. En fait, il atteignait à peine la taille de Plume Blanche. Il possédait un regard perçant encore accentué par ses marquages faciaux blancs, très net sur son pelage uni roux brillant, aux reflets dorés.

-          Mon frère, je te présente Souffle d’Automne. Il est mon compagnon et le père du chaton que je porte. Tu devras donc l’accepter, que ça te plaise ou non !

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site