30 - Les ombres du passé

Eclair Brûlant était allé rendre visite à leur nouveau compagnon de route. Bien qu’en réalité il les suivît depuis des saisons, Souffle d’Automne restait très craintif. Seule la présence de Plume Blanche parvenait à rassurer ce chat doré agoraphobe. Dès qu’il se retrouvait trop entouré, toutefois, Souffle d’Automne persistait à s’évanouir. Eclair Brûlant sentait qu’il lui faudrait du temps avant de parvenir à apprivoiser un félin si timide. Même la timidité parfois maladive de Plume Blanche, qui elle devenait alors invisible pour mieux détourner l’attention d’elle, n’était qu’une goutte d’eau comparé à l’océan constitué par l’agoraphobie de Souffle d’Automne !

Avec de tels parents, le demi-dragon se demandait quel caractère aurait le futur chaton du couple. Ce serait comme lui un hybride, et, presque inconsciemment, Eclair Brûlant commençait déjà à s’y attacher. Pourvu que le petit soit plus abordable que ses parents ! Eclair Brûlant avait entendu Etincelle Dorée lorsqu’elle avait annoncé à Souffle d’Automne la prophétie concernant son chaton. Fils à la fois d’Ouria et de Vaalbara, l’ultime prophète ce félin sera, un bel hybride à l’esprit très vif, habile de crocs comme de griffes. Il s’agissait donc d’un futur prophète, sans doute l’ultime possesseur de ce don sur les deux continents. Il était précieux. La fin de l’hiver approchait et la grossesse de Plume Blanche avançait. Le petit naîtrait avant le printemps, chose assez peu fréquente, autre indice du statut particulier du jeune félin.

Eclair Brûlant remarquait la paix qui avait gagné Plume Blanche. La présence, et surtout l’acceptation par les autres de son atypique compagnon, Souffle d’Automne, n’y étaient pas pour rien. Une seule ombre planait encore : Œil de Perle avait du mal à se faire à l’idée que sa sœur adorée puisse grandir. Elle savait désormais se défendre seule et le lui avait prouvé. Elle n’avait plus besoin de lui pour la protéger. Le lynx borgne avait subit un choc face à ce constat, mais s’en remettrait rapidement. Eclair Brûlant était certain que ses griefs à l’encontre de Souffle d’Automne disparaîtraient à la naissance de son neveu ou de sa nièce. Les chatons ont le don d’apaiser les tensions.

 

Une autre scène se jouait non loin. Patte Agile et Griffe d’Argent étaient partis chasser ensemble. Bien sûr, ils ne chassaient que pour eux-mêmes : les petites proies attrapées par les deux margays n’auraient pas suffit à nourrir les plus grands félins qui les accompagnaient. Ces parties de chasse étaient devenues leur rituel quotidien, grand moment de complicité. Une fois rassasiés, souvent, ils parlaient : de tout, de rien, de ce qui les attendait, de leurs projets pour après. Griffe d’Argent ne voyait pas si loin. Elle savait devoir rejoindre l’Ailleurs, comme Serre d’Opale le lui avait dit. C’est de cela qu’ils parlaient en ce jour. Cette fois, Patte Agile osa exprimer son opinion. Il n’aurait guère pu tenir plus longtemps.

-          Tu reviendras et je t’attendrais, dit-il d’un ton d’évidence.

-          A quoi bon Patte Agile ?

Tristesse et fatalisme se lisaient dans le regard de la panthère devenue margay.

-          A quoi bon m’interroger ? lui répondit le mâle en reprenant sa question. Tu sais très bien ce que je ressens …

-          Patte Agile . . .

-          Tu reviendras, Griffe d’Argent ! Et si par la suite tu m’accepte, je te suivrais, que ce soit en Ouria ou en Vaalbara ! Car c’est avec toi que je souhaite fonder une nouvelle famille, avec toi et avec aucune autre !

La féline se détourna. Une larme coulait sur sa douce joue tachetée.

-          A quoi bon, reprit-elle, puisque je ne reviendrais pas ?

Et sur ces mots elle s’en alla, laissant seul un Patte Agile rongé par le chagrin, mais pas encore prêt à abandonner.

 

-          Griffe d’Argent ? Quelque chose te tracasse ?

Eclair Brûlant se rapprocha de la petite féline tachetée. Il voyait bien qu’elle était songeuse. Ses pensées la tourmentaient. Elle leva ses yeux dorés vers lui et ne fit pas signe de s’éloigner. Elle se blottit contre le pelage marbré de guépard royal de son mentor et meilleur ami.

-          Ce sont les ombres du passé qui continuent de me hanter.

-          Quelles ombres ?

-          Tous ceux qui sont partis.

-          Cela ne devrait pas te tourmenter, Griffe d’Argent. Ils ont retrouvé la paix dans l’Ailleurs, même Nuage d’Orage ! Là bas, les soucis de ce monde ne pèsent plus sur leurs épaules.

-          Je ne peux pas les oublier ! Tout a commencé pour Nuage d’Orage le jour où je l’ai involontairement griffée. Pelage de Nuit est mort tué par le Sans Nom qui cherchait à porter atteinte à ma lignée. Et j’ai été trop faible pour résister au choc, si bien que le troisième petit que je portais a été perdu. Il ressemblait tant à son père ! Nuit Sans Lune aussi lui ressemblait beaucoup. Elle a négligé Ombre parce qu’elle avait le regard de sa grand-mère, moi, et que ma propre fille me détestait. Ma fille que j’ai d’ailleurs tuée ! Certes, vu la situation, je n’avais guère le choix, mais si elle ne m’avait pas tant haïe, serait-elle devenue ainsi ? Et je suis intervenue trop tard pour sauver Eclat de Lune, j’étais même en fâcheuse posture. Je ne dois mon salut qu’à son sacrifice . . . Mon amie, mon compagnon, mon fils, ma fille, ma sœur de cœur . . . ils sont tous morts à cause de moi !

-          Rien de cela n’est de ta faute !

-          Si ! Et si j’accepte Patte Agile pour compagnon, lui aussi sera en danger !

-          Tu te trompe, Griffe d’Argent. Prend les bonheurs que la vie veut bien t’offrir. Il t’aime et tu l’aime. Accepte ce cadeau de l’existence. Ne laisse pas les ombres de ton passé te faire souffrir . . .

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site