4 - Lune de Feu

-          Griffe d’Argent ! J’ai le droit d’entrer !

-          Sors !

Pelage de Nuit, le mâle panthère à la fourrure noire, dû esquiver le vif coup de griffes de sa compagne. Bon sang, mais qu’est ce qui lui prenait ?! Il était normal pour lui de désirer voir ses petits nouveau-nés . . .

Depuis leur propre tanière, une famille de panthères des neiges contemplait la scène. Pelage de Nuit paraissait vraiment pathétique.

-          Il n’a aucune chance, fit remarquer Eclat de Lune, je connais Griffe d’Argent depuis des années, et plus entêté n’existe pas dans tout Vaalbara !

Elle soupira. Flèche d’Or, son compagnon, retint un rire. La petite Lune Bleue, maintenant âgée de presque un an, se tenait blottie contre la douce fourrure argent de sa mère et or de son père. Son propre pelage distillait un éclat bleuté. Lune Bleue attirait les regards de tous. Si jeune, elle irradiait déjà la grâce. Nul doute qu’elle deviendrait une femelle particulièrement séduisante. On avait rarement vu une panthère des neiges aussi belle, magnifiquement étrange avec sa fourrure d’un atypique gris-bleu et sa personnalité complexe qui la rendait totalement imprévisible.

-          Vois-tu, Eclat de Lune, j’espère qu’elle finira quand même par le laisser entrer. Pelage de Nuit a raison, c’est son droit ! Griffe d’Argent ne les a pas eu seule ces petits . . .

Le regard bleu-vert de Flèche d’Or se tourna de nouveau vers la scène.

-          Il est tout de même risible ! Arh ! C’est un mâle, qu’il le montre !

L’allusion lui déplaisant, Eclat de Lune frappa le flanc de son compagnon de sa queue. Le coup, amorti par la fourrure, ne ferait pas mal, mais suffirait à faire comprendre au mâle. Il sursauta et se tût.

-          Si cela dure trop longtemps, j’irais voir Griffe d’Argent pour la raisonner, déclara la panthère des neiges.

 

Très loin au Sud, un combat se déroule, duel de volonté pure entre le prisonnier et son geôlier. Le gardien de cet être enfermé est sous l’emprise d’un sortilège qui lui a fait perdre la mémoire. Il se l’est jeté à lui-même il y a déjà presque dix années, si ce n’est plus. Dix cycles des saisons. Il ne le réalise pas vraiment, les saisons n’ont guère d’influence ici, au milieu des dunes de sables et des affleurements rocheux du Domaine du Désert. Il ne sait plus qui il fut, mais l’important est qu’il est maintenant le geôlier. Seule sa tâche compte. L’attaque mentale du prisonnier est particulièrement puissante aujourd’hui. Il sent sa sombre essence tenter de s’insinuer dans son esprit afin de le terrasser. Il doit résister. Il est si fort en cette nuit ! Il ne comprend d’abord pas puis lève les yeux vers le ciel : la Lune de Feu ! C’est un des éléments qui rend au prisonnier sa force. La Lune de Feu, Lune du Maître du Chaos, la Lune durant laquelle même les plus puissantes Félines des Lunes peuvent être battues par les serviteurs des Ténèbres. Même Lune d’Or, la plus forte d’entre elles depuis des générations, celle dont la forme d’âme était une si rare dragonne blanche,  a succombé une nuit de la Lune de Feu, mais pas sans avoir emprisonné le Sans Nom auparavant. Il y a dix ans, il y avait Lune d’Or pour vaincre l’attaque du Chaos à la Lune de Feu. Il y avait Lune d’Or. Sa mère. Sa mère ? Sa mémoire ! Elle revient, et il perçoit dans l’être dans l’ombre qui cette nuit gagne. Le geôlier n’est plus. Le sortilège de protection est tombé. Le prisonnier sans nom a vaincu son adversaire et maintenant se libère. Sa captivité a débuté une Lune de Feu et s’achève enfin une Lune de Feu. Non . . . Eclair Brûlant, c’est son nom, il s’en rappelle maintenant. Au moment où cette pensée effleure son esprit, le guépard royal s’effondre au sol et sombre dans l’inconscience.

 

Griffe d’Argent, écoute et apprend. Refoule tes peurs, prend soin de ton sang. Bientôt arrivera le fils de la Lune et du Feu. Il t’enseignera ce que je n’ai pu.

Griffe d’Argent se fige. La voix . . . elle lui semble étrangement familière, associée à quelqu’un d’important. Elle ne parvient pas à se rappeler qui. C’est une voix féminine, indubitablement, une voix chaleureuse qui lui donne envie de ronronner malgré son ton d’inquiétude. Elle a comme résonné directement à l’intérieur de son esprit . . .

Griffe d’Argent se fige et cette fois montre les crocs. Un intrus entre sa tanière ! Elle se tient prête à défendre coûte que coûte ses deux bébés contre le danger potentiel. L’odeur ne lui est pas inconnue et n’est liée dans ses souvenirs à aucun danger, plutôt à la sécurité et à la joie. Dépité, le mâle noir recule une fois de plus. Dans sa tête, Griffe d’Argent se dit qu’elle a tout faux. Montrer les crocs à son propre compagnon ! Pelage de Nuit est pourtant tant à ses yeux. Elle l’aime, depuis le début. Il est avec elle doux et attentionné, et malgré son tempérament très timide, quelque peu opposé à sa propre fougue, s’est toujours montré à la hauteur de la tâche. Depuis le jour même où elle a pour la première fois ressenti cette étrange chaleur en elle, Griffe d’Argent sait que Pelage de Nuit est le mâle qu’il lui faut. Et lui a su qu’elle était la femelle qu’il cherchait depuis longtemps. La soirée où elle lui a apprit qu’elle portait leurs petits lui semble encore toute proche. Ils sont déjà là, blottis contre elle. Griffe d’Argent se sent un peu désemparée par le fait d’être mère, bien qu’elle s’y soit préparée. Une seule idée devance toute les autres dans son esprit : les protéger. Elle a osé repousser leur père . . . Pelage de Nuit sera vite furieux ! Non, il est incapable de se mettre en colère contre sa compagne.

Une autre odeur bientôt s’ajoute à celle de Pelage de Nuit. Griffe d’Argent se met à gronder de nouveau.

-          Griffe d’Argent, cesse tes bêtises, la réprimande une panthère des neiges qu’elle connaît bien, Pelage de Nuit est le père de tes petits et t’aideras à les élever, il a le droit de les voir.

-          Vous n’entrerez pas . . .

-          Oh que si ! lance-t-elle sur un ton de défi.

Joignant le geste à la parole, Eclat de Lune pénètre dans la tanière . . . et doit faire preuve d’une belle vivacité pour esquiver un coup de griffes ! Grognant de colère et d’exaspération, d’un bond elle se rapproche de la panthère, dont elle bloque les deux pattes avant au sol avec les siennes. Eclat de Lune est un peu plus grande que Griffe d’Argent, et plus lourde. Rejointe par Pelage de Nuit, plus imposant que sa compagne lui aussi, qui lui apporte son aide, elle n’a guère de mal à immobiliser Griffe d’Argent, déclenchant chez celle-ci de féroces grognements.

-          Écoute-moi maintenant !

Réveillés par l’agitation, les deux petits se mettent à pleurer. Ce sont encore deux boules de poil sans défenses, dont les yeux ne s’ouvriront quand dans un peu plus d’une semaine. Tout ce qu’ils savent faire à cet âge, c’est dormir et téter. L’un des petits est noir, comme son père, l’autre tacheté sur fond fauve, comme sa mère.

Ecoute. Griffe d’Argent cesse de lutter.

-          Griffe d’Argent, fais-moi au moins confiance, commence Eclat de Lune, je suis ta sœur . . .

-          Sœur de lait, grogne Griffe d’Argent

-          Ta sœur malgré tout. Mon affection pour toi est celle d’une vraie sœur. Aussi, je souhaite t’aider. J’ai été mère avant toi, bien qu’étant ta cadette d’une saison. Ma fille Lune Bleue a déjà presque un an. Pour prendre soin d’elle, la présence de Flèche d’Or m’a été d’un grand secours. Nos compagnons sont là pour prendre soin de nous et de nos petits, qui sont aussi les leurs. Tu as deux petits et aura donc doublement besoin de l’aide que pourra t’apporter Pelage de Nuit. Il est ton mâle et leur père. Laisse le approcher . . .

-          Lâche-moi !

-          Promets d’abord que tu n’attaqueras pas Pelage de Nuit !

Au bout d’un moment, Griffe d’Argent capitule.

 

Un mois a passé et maintenant Griffe d’Argent comprends. Les paroles de la voix restent cependant pour elle encore un mystère. Griffe d’Argent, écoute et apprend. Refoule tes peurs, prend soin de ton sang. Petit à petit, elle apprend à être une bonne mère. Pelage de Nuit et elle ont mis quelques jours à s’accorder sur les prénoms de leurs petits. Le bébé noir est une petite femelle, vive et alerte, qu’ils ont nommé Nuit Sans Lune en raison de son pelage encore plus sombre que celui de son père. L’autre petit est un mâle tacheté. A peine ouverts, ses yeux ont commencé à perdre le gris-bleu habituel des bébés pour virer à l’ambre. Ses parents l’ont appelé Ambre Vif. Ils ont un mois maintenant, s’essayent à marcher mais son encore patauds. Les choses changeront bien assez vite. Lune Bleue les surveille et attend. La jeune panthère des neiges pourra bientôt profiter de nouveaux compagnons de jeu.

Les deux familles vivent dans la quiétude de leurs territoires contigus, entre toundra et montagnes, à la frontière entre les deux domaines.

Un jour, Nuit sans Lune et Ambre Vif n’avaient pas deux mois alors, un voyageur pénètre sur le territoire de Griffe d’Argent, celui qui fut autrefois celui de sa vraie mère dont elle ne se souvient plus, la grande Flamme. Il est exténué et a du mal à tenir sur ses pattes. Griffe d’Argent n’a encore jamais vu de félin lui ressemblant. D’une taille apparemment proche de celle de Pelage de Nuit, il est toutefois très différent. Ce félin est haut sur pattes, léger et bâti tout en finesse, sa tête est plutôt petite par rapport à son corps. Il est taillé pour la course et la vitesse. Son pelage fauve est orné de marbrures noires et son regard fatigué brille d’un éclat d’ambre. Soudain, il la voit qui le fixe.

-          Flamme ? C’est toi, Flamme ?

Griffe d’Argent ne répond pas. Elle sort des buissons, et l’étrange félin peut maintenant apercevoir sa fourrure tachetée. Celle de Flamme ne l’était pas.

-          Flamme ! Que . . . non, ce n’est pas Flamme. Ce pelage n’est pas le sien. Mais ces yeux . . . identiques ! Qui es-tu, panthère-qui-ressemble-à-Flamme ?

-          Je suis sa fille, Griffe d’Argent

-          Sa fille . . . Ainsi elle a réussi . . .

L’autre félin plonge dans ses pensées, mais trop de questions sont en suspend et Griffe d’Argent l’interrompt.

-          Qui es-tu ? demande-t-elle, je n’ai jamais vu de félin comme toi, si . . .fin . . .

-          Tu n’a jamais vu de guépards alors. On les rencontre surtout dans le Domaine des Plaines, là où les vastes étendues se prêtent à la course. Pour répondre à ta première question, je suis Eclair Brûlant du Clan des Plaines, fils de Lune d’Or, dernière guéparde à avoir été Féline des Lunes. Pour répondre à la question que tu me poseras d’ici un instant, je suis là car j’ai besoin de voir Flamme.

Griffe d’Argent le fixe intensément de ses yeux jaunes.

-          Elle a disparu quand j’étais bébé, annonce-t-elle, je ne me rappelle même plus de ma mère.

-          Oh . . . pardonne-moi . . . Je l’ignorais. Lorsque ta mère et la mienne ont enfermé le Sans Nom et que je suis devenu le geôlier, juste après la mort de Lune d’Or, Flamme semblait aller pour le mieux. Tu ne sais pas ce qui s’est passé ?

-          On ne sait même pas si elle est encore en vie ou non.

Des bruits dans les buissons. Griffe d’Argent se retourne d’un geste. Une minuscule panthère noire émerge des fourrées, immédiatement suivie de son frère tacheté. Elle rattrape Ambre Vif avant qu’il n’ait le temps de partir plus loin. Nuit Sans Lune, plus rapide, avance jusqu’à Eclair Brûlant. Un frisson d’inquiétude parcourt Griffe d’Argent, mais s’éteint tout aussi vite qu’il est apparu. Le guépard se contente de repousser doucement du museau la petite panthère vers sa mère.

 

Bientôt arrivera le fils de la Lune et du Feu. Il t’enseignera ce que je n’ai pu.

Griffe d’Argent et Pelage de Nuit ont accueilli le voyageur fatigué dans leur tanière pour la nuit. Nuit sans Lune et Ambre Vif dorment entre leurs parents. Griffe d’Argent entend la respiration calme et régulière de son compagnon et de ses enfants. Ils dorment. Le guépard au pelage marbré de noir également. Griffe d’Argent l’observe et réfléchit. Il lui a dit être fils d’une Féline des Lune et son nom indique clairement une affiliation avec le feu, bien que la panthère ne sache pas encore laquelle. Elle a tout le temps de le découvrir.

Bientôt arrivera le fils de la Lune et du Feu.

Elle était convaincue qu’il s’agissait d’Eclair Brûlant . . .

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site